Recherche

Saïd Taghmaoui furax contre le cinéma français « Il faut être le guignol de service »

20 février 2018 - 12h41 - Télévision

© Copyright : DR

Said Taghmaoui qui mène depuis plusieurs années une carrière aux Etats-Unis, se livre lors d’un entretien accordé à « Yahoo » il regrette d’avoir été boudé par le cinéma français après avoir été révélé au grand public grâce à « La haine ».

« Derrière La Haine, j’ai pas eu de propositions dignes d’un acteur qui avait fait un succès au cinéma. (Le cinéma français) c’est beaucoup de copinage. Ou alors il faut être le guignol de service. Ou alors il faut être le black préféré des Français. Ça veut dire quoi ça  ? Il y a Omar Sy, mais avant ça, il y en avait un autre et il y aura un autre... Pourquoi tout le monde n’au­rait pas sa chance  ? », se demande Saïd Taghmaoui.

« Je pense que le talent n’a pas de forme, il n’a pas de couleur ni d’ori­gine. On est dans l’égalité des chances, non ? Il est temps d’arrêter l’hypocrisie », glisse-t-il.

Et si Said Taghmaoui est approché aujourd’hui par les producteurs français, c’est tout simplement parce qu’il a été contraint de s’exiler aux Etats-Unis pour susciter l’intérêt.

« J’aurais adoré faire carrière en France. Je suis parti à Los Angeles parce que je n’allais pas attendre indéfiniment que le temps passe. Donc j’ai été apprendre une langue, une autre culture. Et j’ai tout recommencé à zéro », indique l’acteur.

Arabika24.com