Recherche

Razzia de Nabil Ayouch en compétition au Festival du Cinéma Méditerranéen de Tunisie

8 juillet 2018 - 20h07 - Cinéma

© Copyright : DR

Razzia, la dernière réalisation du Marocain Nabil Ayouch Nabil Ayouch , sera en compétition au Festival du Cinéma Méditerranéen de Tunisie, Manarat, dont la première édition se tiendra du 9 au 15 juillet à Tunis et ses environs.

Organisée par le Centre National du Cinéma et de l’Image tunisien (CNCI) et l’Institut français de la Tunisie (IFT) en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l’image animée français (CNC), cette première édition fera la part belle aux cinématographies méditerranéennes tout, en assurant leur promotion par la création d’un véritable trait d’union entre les deux rives.

Le festival "Manarat", promettent les organisateurs, sera marqué par une programmation riche qui met en valeur les propositions cinématographiques des pays de la Méditerranée en une cinquantaine de films.

Un forum professionnel comprenant "une réunion des CNC de la région Méditerranée, une présentation des mécanismes de coproduction entre les partenaires régionaux, des success stories des producteurs arabes à l’étranger et une conversation avec celui qui a mis au zénith la fonction d’agent artistique", seront aussi programmés.

Et la compétition sera rude. Razzia, la dernière réalisation Nabil Ayouch Nabil Ayouch , censurée au début de l’année en Egypte, sera confrontée au film Les bienheureux de Sofia Djama (Algérie), Men don’t cry d’Alan Drljevic (Bosnie-Herzégovine), Withered Green de Mohammed Hammad (Egypte),
Eté 93 de Carla Simon (Espagne), La Villa de Robert Guediguian (France),
A Ciambra de Jonas Carpignano (Italie), Ghost Hunting de Raed Andoni (Palestine) Vent du Nord de Walid Mattar (Tunisie), et More de Onur Saylak (Turquie)

Arabika24.com