Recherche

« Razzia » le film de Nabil Ayouch censuré en Egypte

5 mai 2018 - 12h00 - Cinéma

© Copyright : DR

Razzia, la dernière réalisation de Nabil Ayouch Nabil Ayouch Razzia, a été « censurée » en Égypte, a déploré le réalisateur marocain.

« Quelques jours seulement avant l’avant-première, nous avons reçu un appel de notre distributeur égyptien qui nous a annoncé que le film était passé devant le comité de censure qui a décidé d’interdire le film », explique à TelQuel Nabil Ayouch Nabil Ayouch , qui pour l’heure n’a reçu « aucun document écrit » qui atteste de l’interdiction.

« Mais c’est peut-être une manière de noyer l’affaire sans qu’il y ait de trace écrite », a-t-il souligné.

Pour le comité de contrôle des œuvres artistiques égyptiens, Razzia « encourage à la révolution, surtout que le film raconte une mobilisation citoyenne des pauvres marginalisés en quête de justice au Maroc ».

« les événements de ce film et ces manifestations citoyennes rappellent les événements du 25 janvier 2011 qui ont abouti à la révolution égyptienne », est-il indiqué.

De son film, le réalisateur en parlait dans les colonnes du Figaro, où il rappelait que le Maroc « s’est créé dans la diversité culturelle : amazighe, berbère, juive, arabe, musulmane, chrétienne ».

« Il est essentiel d’apprendre et d’enseigner l’histoire de chaque pays pour que cela redevienne une réalité et une possibilité d’avenir », indiquait le réalisateur, installé Casablanca.

« On a voulu briser ma relation avec ce pays à travers les interdictions, la manipulation, la censure populaire, mais j’ai un vrai attachement à Casablanca, où j’ai posé ma valise il y a vingt ans, et à ses habitants, à ses minorités auxquelles la société tente d’interdire de rêver. On ne voit et on n’entend pas ces personnes, mais, mises bout à bout, elles représentent une majorité à laquelle je veux donner une voix et un visage dans mes films », ajoutait-il.

Arabika24.com