Recherche

Mort Djamel Allam des suites d’un cancer du pancréas

17 septembre 2018 - 11h02 - Musique

© Copyright : DR

Porte-parole de la musique amazigh en France, Djamel Allam Djamel Allam a perdu la vie à Paris à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie, a annoncé le ministre algérien de la Culture.

« Je viens de recevoir une triste nouvelle (...) le grand artiste algérien, l’un des maîtres de la chanson kabyle Djamel Allam Djamel Allam est décédé après une longue maladie dans un hôpital parisien », a écrit M. Azzedine Mihoubi sur son compte Twitter.

Et la presse algérienne a précisé qu’il était atteint d’un cancer du pancréas

Djamel Allam Djamel Allam apprend la musique au conservatoire de musique de Béjaïa sous la supervision de Sadek El Béjaoui.
C’est au début des années 1970, qu’il met le cap en France, à Marseille puis à Paris.
Il s’essaye alors à la chanson française dans les cabarets de la capitale (rue Mouffetard). En 1972, il apparaît en première partie du spectacle de Brigitte Fontaine et Areski à Alger.

En 1974, il travaille à la radio France Inter avec Claude Villers qui le recommande aux disques Escargots.

Entre 1978 et 1985, il sort 3 albums, Les rêves du vent (1978), Si Slimane Slimane (1981) et Salimo (1985). Il écrit des musiques de films et de documentaires, dont Ma dernière nuit à la Goutte d’Or de Daniel Duval, diffusé sur TF1. Il est aussi comédien pour le cinéma (Fort Saganne d’Alain Corneau).

Il se produit régulièrement à la fête de l’Humanité.

Arabika24.com