Recherche

Le Moussem des fiançailles d’Imilchil est de retour

18 août 2020 - 17h00 - Société

© Copyright : DR

Le Moussem des fiançailles d’Imilchil est l’un des plus beaux rassemblements populaires du Maroc, qui se déroule à environ 2500 m d’altitude dans une haute vallée de l’Atlas, région à la beauté sauvage et insolite.

Célébré chaque année à la mi-septembre, le moussem rassemble les populations de la province d’Errachidia, en particulier celle de la tribu Ait Hdiddou. Cette manifestation revêt un caractère purement culturel où se mêlent le mythique et l’artistique et ce grâce à la tribu des Ait Yaazza restée fidèle à la tradition du mariage collectif.

On prétend qu’à l’origine de cet événement deux jeunes amoureux Isli et Tislite avaient décidé de se marier mais n’ayant pas pu obtenir le consentement des parents, ils se mirent à pleurer jusqu’à la formation des deux lacs (Isli et Tislite). Émus par ce triste sort, les parents décidèrent alors de laisser à leurs enfants toute la liberté quant au choix d’un conjoint.
Aujourd’hui, c’est au marabout de Sidi Ahmed Oulmaghni que se tient cette fête. Il est considéré comme un lieu de rencontre où se tissent davantage les liens intertribaux puisque les jeunes Ait Haddidou profitent de cette manifestation pour choisir un ou une partenaire.

L’hébergement se fait sous des tentes de nomades. A côté des jeunes filles que les parents cherchent à marier, se trouvent également de nombreuses candidates adultes. Comme ces dernières jouissent d’une position forte au sein de la tribu, elles peuvent choisir elles-mêmes un mari.
Les mariages multiples ne sont pas rares ici. Sur le plan économique, le moussem génère une importante activité commerciale (notamment vente de bétail) et touristique qui donne un nouvel élan
à la région par l’afflux des touristes nationaux et étrangers. Selon le directeur de
cet événement, Mustapha Tilioua, le montant du budget de cette année s’élève à
peu près trois cent mille dirhams et le nombre de visiteurs nationaux et étrangers présumés durant cette 8e édition et de trente mille visiteurs.

Les organisateurs ont réparti le menu artistique de cette édition en une ambiance de fête qui va durer trois jours consacrés aux prestations folkloriques traditionnelles, avec notamment les célèbres Aït Hdidou, Boudar de la zone de Talsint et les valses de la jolie danse d’abeille (Nahla) de Kelâat Mgouna.

Cette fête des fiançailles d’Imilchil témoigne de la popularité du fesival où l’on chante l’amour.
Par ailleurs et malgré les efforts entrepris par les responsables régionaux et locaux pour la réussite de cet événement connu mondialement, sur le terrain, beaucoup reste à faire au niveau des infrastructures touristiques et culturelles afin que survive cette légende ancestrale.

Arabika24.com

Arabika24.com - 2018