Recherche

Fadel Shaker menace de mort une chanteuse koweïtienne

29 septembre 2018 - 09h25 - Musique

© Copyright : DR

Fadel Shaker Fadel Shaker , qui tente de faire son retour sur les devants de la scène après avoir choisi l’engagement politique violent, avait menacé de mort la chanteuse koweïtienne Shams.

Cette confidence a été livrée par la chanteuse elle-même sur le plateau d’une émission libanaise.

« Il m’avait appelé en parlant en arabe classique avec lequel s’exprime souvent les membres des organisations terroristes. Et il m’a menacée », poursuit la chanteuse, précisant que l’intéressé voulait découper son corps en deux parties, un partie sera enterrée à Beyrouth et la seconde au Maghreb.

Shams a même pris la peine d’enregistrer cet appel.
Dans le passé, Fadel Shaker Fadel Shaker avait été condamné à de la prison ferme pour des faits de terrorisme.

Et il avait même tenté un retour à la lumière en donnant son accord pour chanter la bande originale de la série « (لدينا_أقوال_أخرى) (Nous avons d’autres mot).

Cette série mettait à l’affiche Yousra Yousra . Mais son retour sur les devants de la scène a provoqué une levée de boucliers.

Fadel Shaker Fadel Shaker né d’une mère palestinienne et d’un père libanais s’était radicalisé en portant les armes contre Bachar al-Assad, le président syrien.

Il avait commencé dès 2012 à s’afficher aux côtés d’Ahmad al-Assir, un imam radical lié à des activités terroristes lors d’une manifestation salafiste contre le régime syrien.

Et Fadel Shaker ira jusqu’à porter les armes contre les soldats libanais lors du siège de la mosquée d’Ahmad al-Assir.

Dans une vidéo, il s’était vanté d’avoir tué deux soldats et blessé quatre autres.

Arabika24.com