Recherche

L’Égypte déclare la guerre aux contrebandiers et récupère des pièces antiques auprès de la France

12 juin 2018 - 20h19 - Société

© Copyright : DR

Après plusieurs années de démarche, les autorités égyptiennes ont finalement réussi à récupérer neuf pièces antiques introduites clandestinement en France.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères se réjouit d’une très heureuse nouvelle dans un communiqué, où il est annoncé que Le Caire avait finalement réussi à récupérer non seulement 8 pièces antiques, mais aussi une plaque en bois d’un masque pharaonique, qui avait été saisies par les autorités françaises dans une gare de Paris.

Heba Al-Marasi, la vice-ministre des Affaires étrangères pour la culture, la religion et le tourisme, précise avoir pris contact avec les autorités françaises afin qu’elles mettent tout en oeuvre pour contrarier la vente des pièces en question et de prendre les mesures nécessaires afin de les ramener à l’Egypte.

Et les autorités égyptiennes ont de leur côté tout mis tout en oeuvre pour les récupérer dans les plus brefs délais.

La date à laquelle ces pièces seront reçues l’Egypte n’a pas été communiquée.

En août dernier, l’Egypte avait annoncés "s’appuyant sur les chiffres d’un recensement effectué par le ministère des Antiquités, la perte de 32 638 pièces antiques, au cours d’une période s’étalant sur les 50 dernières années".

Zahi Hawass, le très influent chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes (CSA), se vante d’avoir en tout récupéré 31.000 pièces archéologiques. Car l’Egypte n’hésite plus à menacer les pays « fautifs ».

A plusieurs reprises elle a mis en pratique une suspension de sa coopération archéologique et a interdit des chantiers de fouilles sur son territoire tant que les pièces demandées ne seraient pas rendues. Depuis, de plus en plus de pays réclament la restitution de leurs trésors pillés… et obtiennent satisfaction.

Arabika24.com