Recherche

Des Egyptiens dansant pendant la prière suscitent une vive polémique (vidéo)

24 juin 2018 - 12h30 - Société

© Copyright : DR

La vidéo d’un groupe d’Egyptiens dansant pendant la prière a suscité de nombreux débats en Egypte, forçant un représentant du ministère Islamique à briser le silence sur cette affaire.

Une vidéo montrant un groupe de personnes dansant pendant la prière musulmane et dont la chaine MBC s’est fait écho a suscité une vive controverse en Egypte, contraignant le Sheikh Taha Ziyada, représentant des affaires islamiques à sortir de sa réserve.

Il explique que la vidéo a été tournée durant la prière de vendredi et met en scène les membres d’une confrérie d’obédience soufie, "une tendance ésotérique et mystique de l’islam sunnite. Il s’agit d’une voie d’élévation spirituelle par le biais d’une initiation dite tassawuf".

Cette confrérie très minoritaire serait baptisée "Almuslimh".

La danse serait leur manière de "communier avec dieu", a-t-il expliqué, appelant les médias à ne pas "diffuser" cette vidéo.

Les membres de cette communauté avaient été visés dans le passé par un attentat terroriste.

D’après une autre source, cette confrérie suivrait s’inspirerait de la tradition du
Djalal ad-Din Rum, originaire de la ville de Balkh, dans l’actuel Afghanistan, fils d’un théologien et maître soufi réputé, surnommé « sultan des savants ».

Avant d’être un mystique il est avant tout un théologien, fin connaisseur du Coran et de la Sunna qu’il enseigne. C’est sa rencontre avec Shams de Tabriz qui va faire de lui un poète.

Djalal ad-Din Rum, dans sa poésie et dans la danse, exprime les thèmes chers au soufisme que sont l’accomplissement de l’être dans l’union à Dieu à travers l’abandon de l’ego, la quête de la vérité derrières les apparences et l’ivresse mystique.

Arabika24.com