Recherche

L’humoriste Bassem Youssef exilé aux Etats-Unis, après une accusation d’insulte à l’Islam

19 juin 2018 - 10h33 - Télévision

© Copyright : DR

Malgré le changement de régime, et le départ des fondamentalistes du pouvoir, Bassem Youssef Bassem Youssef n’a aucune intention de revenir en Egypte près de quatre ans après son installation aux Etats-Unis.

Dans un message publié sur son compte "Facebook", l’humoriste, animateur, mais aussi cardiologue a parlé non seulement de sa vie aux Etats-Unis, mais aussi de la situation politique en Egypte.

Cardiologue reconverti en comédien, Bassem Youssef Bassem Youssef est devenu célèbre avec un show diffusé sur Internet durant le soulèvement populaire qui a conduit à la chute du président Hosni Moubarak Hosni Moubarak en février 2011.

Et depuis, il a quitté le pays et explique n’avoir aucune intention d’y revenir tant que la liberté d’expression est muselée.

Partisan de la laïcité, pas question d’accepter le "chantage moral" exercé par "certaines personnalités" sans toutefois les citer.

Bassem Youssef Bassem Youssef avait été arrêté en 2013 suite à une accusation d’insulte au président islamiste Mohamed Morsi.

Bassem Youssef était accusé d’offense à l’islam pour s’être "moqué du rituel de la prière" dans son émission télévisée, et d’insulte envers le président Morsi pour avoir "raillé son image à l’étranger", ont indiqué des sources judiciaires, précisant que plusieurs plaintes avaient été déposées contre l’humoriste.

"Al-Bernameg", l’émission satirique hebdomadaire de M. Youssef, inspirée du "Daily Show" américain de Jon Stewart, tourne en dérision les figures politiques du pays et n’épargne ni le président ni les dirigeants des Frères musulmans.

Dans le cadre de son émission, Bassem Youssef avait confirmé ce mandat d’arrêt contre lui.

"Le mandat d’arrêt contre moi est vrai. J’irai demain au bureau du procureur général à moins qu’il ne m’envoie une voiture de police aujourd’hui, ce qui me permettra d’économiser de l’argent en transport", a-t-il indiqué sur son compte twitter.

Arabika24.com