Recherche

Assala Nasri visée par un mandat "Interpol" émis par Damas ?

22 juin 2018 - 18h28 - Musique

© Copyright : DR

Assala Nasri Assala Nasri a refusé de se rendre à Beyrouth, au Liban, où elle devait se produire dans le cadre d’un festival, et elle a été remplacée dans la foulée par une chanteuse Egyptienne.

L’identité de la chanteuse qui l’ a remplacée n’a pas été précisée.

Assala Nasri Assala Nasri reste traumatisée par son arrestation à aéroport international de Beyrouth « pour possession de drogue », alors qu’elle se rendait au Caire en compagnie de son mari.

La star d’origine Syrienne, naturalisée Bahreïnie, avait en effet été arrêtée par les douaniers avec deux grammes de cocaïne, cachés dans une petite boîte en plastique.

A l’époque, Assala Nasri Assala Nasri avait été contrainte de passer un test de drogue à l’aéroport, un test qui s’est finalement avéré positif.

Elle avait été placée en détention durant quelques heures. Mais elle a finalement été libérée par la juge, qui l’avait informée qu’autre test lui sera imposé lorsqu’elle reviendra dans la capitale libanaise.

Mais Assala Nasri n’aurait aucune intention d’y revenir, ne sentant pas en sécurité dans ce pays.

D’après son entourage, elle serait marquée par cet épisode, qui lui avait valu d’innombrables critiques sur les réseaux sociaux.

« Elle est encore traumatisée », glisse un intime.

En 2014, Assala Nasri avait déjà été arrêtée par les services de la Sûreté Générale libanaise au motif d’un mandat lancé par Damas à son encontre par Interpol. Le régime syrien l’avait ainsi accusée de « trahison », « d’atteinte à la sûreté de l’Etat » et de « collaboration avec l’ennemi » en raison de ses prises de position politiques.

Ce mandat serait toujours d’actualité.

Arabika24.com