Recherche

Amine Harit évite la prison dans l’affaire de l’accident mortel

2 août 2018 - 13h22 - Sport

© Copyright : DR

Finalement, l’international marocain Amine Harit Amine Harit a réussi à éviter la prison dans le cadre de l’affaire du terrible accident de voiture survenu à Marrakech, qui a coûté la vie à jeune homme de 27 ans.

Le footballeur de 24 ans, responsable de cet accident, causé par une vitesse excessive, s’en sort avec une peine de 4 mois de prison avec sursis et d’une amende de 8.600 dirham, alors que selon la loi marocaine, lorsque l’homicide involontaire est commis "sans circonstances aggravantes", le conducteur risque une peine de prison allant de 3 mois à 5 ans ferme.

Cette peine de prison pourrait même être assortie d’une amende d’environ 7500 à 30000 dhs comme le précise l’article 172 du code de la route.

« Tout conducteur dont la responsabilité d’un accident de la circulation est établie par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité et commet un homicide involontaire consécutif audit accident, est puni d’un emprisonnement de trois mois à cinq ans et d’une amende de 7500 à 30000 dirhams », indique le texte.

Dans le cas de Amine Harit Amine Harit , qui était en excès de vitesse, les peines pouvaient être plus sévères.

Le footballeur risquait une peine d’emprisonnement allant de 6 mois et 10 ans.
Mais finalement, il sort bien et évite ainsi de croupir quelques mois dernière les barreaux.

Il faut dire qu’en parallèle, il avait réussi un accord financier avec la famille du défunt.

Cet accord dont les termes n’ont pas fuité aurait été validé par le juge.

Arabika24.com