Recherche

L’Algérie sanctionnée financièrement par la FIFA

18 août 2018 - 19h53 - Sport

© Copyright : DR

La fédération algérienne de football a été sanctionnée financièrement par la FIFA pour avoir manqué à l’un des règlements de cette instance sportive sur l’organisation des matchs amicaux.

L’Algérie a en effet été visée par une sanction de la commission disciplinaire de la FIFA qui lui a reproché un manquement au règlement des matches amicaux pour deux matchs disputés face à la Mauritanie dans le cadre de la précédente CAN.

Ces rencontres, qui s’étaient déroulées les 7 et 10 janvier 2017, n’avaient pas été signalées à la FIFA comme l’impose le règlement de cette instance sportive.
La fédération algérienne devra donc s’acquitter d’une amende de 6000 francs Suisse.

A la mi-juillet, la Fifa avait fait parler d’elle pour une toute autre raison.

Cette organisation avait engagé des poursuites en Arabie Saoudite contre "beoutQ" et qu’elle travaillait aux côtés d’autres propriétaires de droits sportifs pour protéger ses intérêts.

Cette décision a été saluée par l’Arabie Saoudite qui estime que cette action "compléterait les efforts incessants déployés par le Ministère du Commerce et de l’Investissement de l’Arabie Saoudite dans la lutte contre les activités de BeoutQ".

BeoutQ est en effet allée loin dans démarche en reprenant l’intégralité du contenu de beIN Sports, ainsi que les dix canaux de la chaîne qatarie via l’opérateur satellitaire panarabe Arabsat.

En juin dernier, "BeoutQ", avait déjà été menacée par la FIFA pour avoir diffusé des matchs de la Coupe du Monde en Russie, sans en avoir obtenu les droits, qui appartiennent en exclusivité dans toute la région "Mena" et cela depuis plusieurs années à beIN SPORTS, propriété du gouvernement Qatari.

L’instance internationale prévenait que des mesures allaient être prises, sans toutefois préciser lesquelles. Elles peuvent être financières.

"Nous sommes conscients des canaux de l’Autocouple Viva prendra des mesures strictes envers ce canal et essaiera de compléter toutes les solutions pour arrêter cette violation des droits", a fait savoir la FIFA, dans une message publié sur "Twitter".

Le piratage de beIN SPORTS aurait été orchestré par l’Arabie Saoudite, en guerre d’influence avec le Qatar depuis l’an dernier.

Arabika24.com