Recherche

Ahlam boycottée à cause de sa participation à Mawazine 2018

11 juin 2018 - 08h30 - Musique

© Copyright : DR

Ahlam Ahlam , coach de The Voice sur MBC, est victime de boycott en raison de sa participation à la 17 ème édition du festival Mawazine, qui aura lieu dans quelques jours à Rabat, au Maroc.

Il y a quelques jours, la chanteuse avait lancé sur le marché non seulement sa collection de vêtements, commercialisée sur son site internet, mais aussi une gamme de produits de beauté dont du savons Marocain.

Mais de nombreux fans très mobilisés sur les réseaux sociaux lui ont fait comprendre qu’ils allaient boycotter ses produits.

En cause, son intention de se produire à Mawazine, visé depuis quelques semaines par une campagne de boycott.

Kadhem Saher Kadhem Saher , Nancy Ajram Nancy Ajram , ou encore Ahlam Ahlam et bien d’autres sont en effet visés par une véritable pression pour annuler leur venue au Maroc, pour le Festival "Mawazine", où ils ont été confirmées.

Depuis quelques semaines, ce festival Marocain, dont la première édition remonte à 2001, est visé par une campagne de boycott sans précédent initiée sur "Facebook" et "Twitter", où il est reproché aux organisateurs de "gaspiller de l’argent public" alors que cet événement est financé par des fonds privés.

Et c’est désormais au tour des stars confirmées à Mawazine 2018 d’être prises pour cibles, et c’est notamment le cas de Kadhem Saher Kadhem Saher , Nancy Ajram Nancy Ajram , Ahlam Ahlam , French Montana French Montana , Saber Rebaï Saber Rebaï , et bien d’autres.

Samira Said Samira Said avait aussi été ciblée sur la toile, et a fini par renoncer à sa venue tout en dénonçant le choix de la programmation qui ferait, à ses yeux, la part belle aux stars internationales.

Son remplacement par le chanteur libanais Marwan Khoury a été annoncé dans la foulée.

Les organisateurs de Mawazine tiennent tout de même à rappeler que l’un des objectifs du festival est de faire rayonner Maroc, et de « mettre en avant les artistes marocains ».

L’impact de Mawazine ne se limite pas à l’industrie du spectacle. C’est plus de 300 emplois directs et 5000 emplois indirects.

Arabika24.com