Recherche

De la magie au festival de Mazagan

16 août 2020 - 13h00 - Musique

© Copyright : DR

Abracadabra, que Mazagan devient l’une des capitales de la magie ! Ambitieux mais pas surnaturel, ce v ?u est très vite exaucé et la station balnéaire, Mazagan a désormais son festival international de la magie. Cet événement exceptionnel qui s’est étalé sur trois jours les 30, 31 juillet et le 1er août a programmé des spectacles surchargés de sensations et de pratiques surnaturelles pour le bonheur des enfants et même des parents.

En effet, si l’initiale cible de ce festival sont les chérubins, les adultes n’étaient pas moins satisfaits. Le festival a établi, en parallèle, des séquences de l’après midi pour les enfants, des soirées gala pour les plus âgés.

Ainsi, les Magiciens les plus primés au monde se sont donné rendez-vous. Pour ouvrir le bal. le festival a accordé honneur à la Baguette d’Or du festival de Monté-Carlo, Bertrand Loth. Ce magicien illustre a transporté le public présent en cette après midi de vendredi à un univers fantastique où les repères disparaissent pour céder place à une charmante incompréhension.
Cette sensation captivante a été reproduite avec les mêmes étincelles lors du show de Mikael Szanyiel, le Gold lion’s Award à Las Vegas. Cet artiste a réservé plein de surprises au public de cette première édition du festival de la magie de Mazagan. La finesse et l’élégance humoristique, sont le cachet qui permet à Mikael Szanyiel de se distinguer.

Les organisateurs qualifient son numéro de « voyage délirant d’un magicien fou ».
A moins de 25 ans, Nestor Hato, artiste convié à Mazagan, est un jeune artiste qui collectionne déjà les récompenses les plus prestigieuses. Troisième de cette liste de magiciens animateurs du festival, Nestor Hato est d’origine marocaine. Il remporte l’Anneaux d’Or en 2005, il a réussi l’obtention du 1er Prix de Manipulation AFAP la même année.

Il est, également, l’Étoile d’Or du Festival Vallée d’Olle 2004. Nestor Hato a mené un numéro détonnant au cours duquel des manipulations de cartes se succèdent au milieu d’un déluge de confettis. Lorena, la championne du monde de Hula-hoop a virevolté dans tous les sens pour garantir un spectacle unique. Avec ses innombrables cerceaux, elle a lié rapidité et technique pour un numéro étonnant.
Il est à relever que, Kamyleon, le premier prix de magie et mandrake d’or et Marc Antoine, la Baguette d’Or de Monté-Carlo ainsi que Mime Daniel le premier prix de la créativité aux championnats du monde ont été également invités pour présenter leurs spectacles. De fait, aux côtés de ces stars, des magiciens marocains ont brulé la scène de Mazagan Beach Resort pour garantir un honorant spectacle. Dans ce sens, MagicNoor le maître de l’art de la scène et du théâtre, a pu tenir en haleine les spectateurs venus spécialement pour son show. Il a enchaîné ses tours de magie avec aisance et sourire. L’autre maître de la magie marocaine est sans doute, Milou le magicien qui murmure aux oreilles des Colombes.
Par ailleurs, pendant les trois jours qu’a durés ce premier festival international de la magie plusieurs magiciens ont effectué le Close-up ou la Magie de proximité.
De la sorte, la magie a résonné dans tous les espaces du Resort, poussant ainsi
à l’extrême l’envie des dirigeants de faire passer aux résidents du Mazagan Beach Resort un séjour dit magique.

La magie, une pratique d’antan

L’art de la magie, de produire des phénomènes extraordinaires défiant les lois de la nature remonte à la nuit des temps.
Dès la préhistoire, plusieurs individus réalisent qu’ils ont le talent de tromper leurs semblables. C’est ainsi qu’ils deviennent les premiers magiciens ou sorciers : ainsi, dès 50000 av. JC, les hommes des cavernes pratiquent des rites « magiques » dans un cadre religieux.
A cette époque, ceux que l’on appelle Sorciers ont une connaissance des plantes et de la vie supérieure à celle de leurs semblables, ainsi qu’une habileté certaine à les tromper, visuellement ou verbalement.

Arabika24.com